Le phimosis correspond à une situation clinique où le prépuce (peau recouvrant le gland du pénis) ne peut pas se rétracter correctement au niveau du sillon balano-prépucial (décalottage) afin de découvrir le gland.

Le phimosis est physiologique à la naissance et disparait habituellement au cours des premières années de vie. En effet, à 1 an, seulement la moitié des enfants ont le prépuce pouvant se rétracter correctement et environ 90 % à 3 ans. À la fin de la première année, seulement la moitié des enfants ont le prépuce rétractable jusqu’au sillon balano-préputial et 89 % à 3 ans.

La persistance d’un phimosis peut être à l’origine de complications telles que des douleurs en érection ou lors des rapports sexuels, une irritation locale ou une infection ou inflammation du gland (balanite).

En cas de persistance d’un phimosis après ce délai physiologique, un traitement peut être envisagé.

Le traitement de référence est la posthectomie (circoncision).

Une plastie du prépuce est envisageable si le patient désire conserver son prépuce.

Une posthectomie (circoncision) est parfois réalisée pour raisons rituelles ou par choix du patient indépendamment de la largeur de l’anneau prépucial.